Archives par étiquette : Saint-Paul-de-Fourques

L’association Tic-Tac a besoin de vous pour penser son avenir !

L’association Tic-Tac organise une série de rencontres avec les habitants des communes de Bosrobert, Saint-Eloi-de-Fourques, Saint-Paul-de-Fourques, Malleville-sur-le-Bec et la Neuville-du-Bosc pour penser son avenir.

Aux côtés des membres du Conseil d’administration de l’association, ces rencontres auront lieu dans les locaux de l’association, à Bosrobert, de 18 h 00 à 20 h 30 les jeudi :

  • 18 octobre,
  • 15 novembre,
  • 29 novembre,
  • 6 décembre.

5.00 avg. rating (98% score) - 1 vote

Taxe d’habitation : pas d’augmentation du taux de la part communale

Lors du vote du budget 2018, conscient des problèmes de pouvoir d’achat que certains d’entre vous pouvaient rencontrer, le Conseil municipal a décidé de ne pas augmenter le taux de la part communale de la taxe d’habitation. Pressés par la cour des Comptes de mettre un plan de redressement des comptes, nous avons dû en 2014, contraints et forcés, d’augmenter nos taux. Depuis, les taux sont restés inchangés. Ce sont les économies effectuées sur la dépense qui nous ont permis de redresser la barre. L’augmentation de vos impôts locaux – en dehors de la hausse des bases liée à vos travaux d’aménagement –  est due à celle des taux de l’Intercom Bernay Terres de Normandie, à laquelle nous n’avons pas été assez nombreux à nous opposer pour l’empêcher (+0.5% en 2018) ! Quel est aujourd’hui le service supplémentaire que l’Interco assure auprès de la population, alors que tous les travaux de voirie ont été gelés en 2017 ? Votre situation fiscale ne devrait d’ailleurs pas s’améliorer en 2019 du fait de l’instauration – par l’Interco toujours – de la taxe GEMAPI à raison de 8 euros par habitant en moyenne. Nous n’avons été que 31 élus, avec les maires de Malleville et Bosrobert, à nous opposer à cette mesure injuste.

Quelques taux

Afin d’évaluer la politique fiscale du Conseil municipal, nous voudrions vous communiquer les taux communaux de la taxe d’habitation en vigueur dans les communes « limitrophes » à Saint-Eloi-de-Fourques :

  • Bosrobert : 8.63%
  • Malleville sur le Bec : 8.33%
  • Saint-Paul-de-Fourques : 7.6% (+2.3% en 2018)
  • Saint-Eloi-de-Fourques : 5.2%
  • Calleville : 5.12% (+0.6% en 2018)
  • Brionne : 5.1% (+5.3% en 2018)

Au niveau de la zone SIVOS EPBM, où l’augmentation de la population a été l’une des plus fortes enregistrée dans le département, Saint-Eloi-de-Fourques est la commune dont le taux communal de la taxe d’habitation est le plus bas !

Taxe d'habitation : pas d'augmentation du taux de la part communale

Source : France Info

5.00 avg. rating (98% score) - 1 vote

Saint-Paul-de-Fourques : magnifique spectacle de fin d’année !

Cette année, Les institutrices de CM1 et CM2, Patricia Denize et Béatrice Farin, avaient choisi le thème de la chanson française pour le spectacle de fin d’année. Les chansons que nous ont chantées les enfants s’articulaient dans un travail qui a fait l’objet d’une exposition dans la cour de l’école de Saint-Paul.

Exposition des enfants de CM1 et de CM2 sur la chanson française

A 18 h 30, nous avions rendez-vous à la salle des fêtes de Saint-Paul où l’association Les Petits Loups de nos campagnes avait monté un stand. A la fin du spectacle, les enfants présent ont eu droit à une crêpe gratuite !

Les Petits Loups de nos campagnes présents au spectacle de fin d'année de Saint-Paul-de-Fourques

Et puis, nous avons eu droit à un magnifique spectacle, où les enfants ont chanté et dansé.

Les enfants de CM1/CM2 ont chanté. Ils ont dansé !

5.00 avg. rating (99% score) - 2 votes

Résultats du 1er tour des élections régionales

Résultats du 1er tour des élections régionalesInscrits : 388
Votants : 192
Blancs : 10
Nuls : 1

Mouvement politique Voix %
Front National 62 34,3%
Debout la France 11 6,1%
UPR 2 1,1%
Droite-Centre LR / UDI / Modem 51 28.2%
Parti Socialiste+Radicaux de gauche 30 16.6%
EELV 8 4,4%
Nouvelle Donne 3 1,7%
Front de Gauche 10 5,5%
Lutte Ouvrière 4 2,2%
Total 181

Pour plus d’information : Ministère de l’Intérieur

5.00 avg. rating (98% score) - 1 vote

Le numérique dans nos écoles rurales

Le numérique dans nos écolesLe peu de matériel informatique installé dans nos écoles au cours des années 2000, à l’exception des postes utilisés par les enseignants, est devenu totalement obsolète. Or, dans la perspective de l’arrivée du Très Haut Débit d’ici 2 à 3 ans, le constat est que nous ne sommes pas prêts. L’année qui vient de s’écouler a été compliquée pour nos finances, du fait de la baisse des dotations. Il a fallu serrer nos budgets, prendre des mesures qui n’auront pas plu, comme celle concernant la baisse de la dotation pour les fournitures scolaires.

L’écueil d’une gestion en bon père de famille

Nous devons très rapidement repartir dans une logique de projets. Le fonctionnement de nos écoles n’est pas compatible avec une gestion de bon père de famille, comme horizon indépassable. Le budget d’une collectivité telle que le SIVOS EPBM n’est pas celui d’une famille de 4 personnes. Il nous faut investir au plus vite, si nous voulons que les écoles de Bosrobert, Saint-Eloi-de-Fourques et de Saint-Paul-de-Fourques restent attractives pour nos enfants et surtout pour les enseignants, tentés d’aller travailler dans des regroupements disposant de davantage de moyens. La qualité de vie que nous avons à vivre en milieu rural ne doit pas être la contrepartie d’une école au rabais. Le numérique, omniprésent dans nos vies personnelles et professionnelles, doit aussi faire partie intégrante des techniques utilisées par les équipes enseignantes pour mieux diffuser les savoirs, pour mieux valoriser les contenus et surtout pour permettre aux enfants de mieux apprendre. Les écoles en milieu rural ne peuvent pas être les oubliées du basculement généralisé dans l’ère numérique.

 

 

5.00 avg. rating (99% score) - 2 votes

Grande émotion à la remise des prix de Saint-Paul-de-Fourques

L’émotion était perceptible, mardi 30 juin, à la fin du spectacle proposé par les enfants des classes de CM1 et de CM2 de Saint-Paul-de-Fourques, autour des maîtresses et notamment de Béatrice Farin.

Moment choisi

20150630_enfants-autour-de-beatrice-farin

5.00 avg. rating (98% score) - 1 vote

Remise des prix des écoles maternelles et primaires du SIVOS EPBM

Remise des prix des écoles maternelles et primaires du SIVOS EPBMLe SIVOS EPBM qui regroupe les communes de Saint-Eloi-de-Fourques, Saint-Paul-de-Fourques, Bosrobert et de Malleville-sur-le Bec convie les parents et les élus à participer à la remise des prix.

Dates des remises des prix

Mardi 23 juin, à 18 h 30 Salle des fêtes de Bosrobert Pour les enfants scolarisés à Bosrobert
Vendredi 26 juin, à 20 h 00 Salle des fêtes de Saint-Eloi Pour les enfants scolarisés à Saint-Eloi
Mardi 30 juin, à 18 h 15 Salle des fêtes de Saint-Paul Pour les enfants scolarisés à Saint-Paul

 

5.00 avg. rating (98% score) - 1 vote

Transport scolaire : le mauvais coup porté aux familles

Lors du conseil communautaire du mardi 16 juin, nous devions délibérer sur la proposition faite par le bureau de l’Intercom du Pays Brionnais de faire payer le transport scolaire pour les enfants scolarisés en écoles maternelles et primaires pour la rentrée de septembre. 60 euros par enfant et par an ! Jusqu’à présent, le transport scolaire avait toujours été gratuit. Ce choix marque une véritable rupture.

Après une succincte présentation faite par Edmond Deshayes, j’ai fait part de mes interrogations à l’assemblée sur l’opportunité d’une telle décision.

Sur la forme, tout d’abord !

Dans la présentation de la délibération, Edmond Deshayes et l’IPB ont lâché le chiffre de 300 000 euros restant à charge de l’intercommunalité, sans jamais être en capacité de nous expliquer la part revenant au transport scolaire pour le collège, pour les lycées, pour les primaires et les maternelles. A ma question, sur ce qu’avait coûté le transport au cours des 4 dernières années, personne n’a été en capacité de répondre. Pourquoi autant de légèreté et d’impréparation face à une décision aussi importante pour les familles de notre canton ?

Sur le fond, ensuite

Transport scolaire : le mauvais coup porté aux famillesLes jeunes qui font le choix de venir peupler nos communes sont un atout pour notre territoire. Sans autofinancement, ils ont dû s’endetter et prendre en charge des dépenses nouvelles de transport et de chauffage qu’ils n’ont jamais eu à supporter quand ils habitaient en ville. Et ce ne sont pas les jeunes parents qui disposent aujourd’hui des meilleurs salaires ! Il y avait donc un geste de solidarité à avoir à leur endroit, en prenant en charge par la collectivité (par une augmentation de l’impôt ou par une baisse des dépenses) les charges nouvelles (???) liées pour l’essentiel à la mise en œuvre des TAP. Le choix du conseil communautaire et de l’IPB est un choix égoïste d’une partie de la population à l’encontre d’une catégorie d’habitants les plus fragilisés de notre territoire.

Ma 2e remarque concerne une politique à géométrie variable sur le choix de faire payer l’usager. Déjà pénalisées par la mise en place des fonds de concours, les familles des communes de Saint-Eloi-de-Fourques et de Bosrobert vont devoir une nouvelle fois payer. Les communes de l’intercommunalité qui n’ont pas d’école disposent des taux d’imposition les plus bas du canton de Brionne. A titre d’exemple, là où les habitants du Bec-Hellouin payaient 4.56% de taxe d’habitation en 2014, ceux de Bosrobert ou de Malleville voyaient leur taux à plus de 8%. Les familles nouvellement installées sont soumises au régime de la double peine, voire de la triple peine !!!

Cette volonté communautaire de faire payer l’usager semble à géométrie variable. Les communes de Harcourt, de la Neuville du Bosc, de la Neuville sur Authou, de Calleville, du Bec Hellouin et de Brionne ont toujours su s’entendre pour faire payer par l’impôt les millions d’euros qui se sont déversés depuis 1998 sur leur territoire, sans que leurs habitants n’aient pas à en payer grand chose ! Deux poids. Deux mesures. Que dire encore des millions d’euros investis dans la zone économique de Maison rouge qui permettra à quelques entreprises locales de faire un peu d’optimisation fiscale ? Où est le sens de l’intérêt général dans tout ça ? Sans demande, sans pouvoir d’achat, les entreprises locales ne pourront jamais se développer.

Lorsque Valéry Beuriot, le nouveau maire de Brionne, m’a expliqué que j’avais raison tout en me disant qu’il n’y avait pas d’autre choix, je n’ai pu m’empêcher de sourire. Brionne n’est pas concernée par cette décision et le maire de Brionne ne veut pas que ses habitants aient à supporter de nouvelles dépenses par l’impôt. Une véritable démonstration de Realpolitik qui tournait, mardi soir, au concours de girouette !

Syndrome de Stockholm

Seul à voter contre cette décision, je ne comprends pas bien que mes collègues de Bosrobert, de Malleville-sur-le-Bec, de Saint-Paul-de-Fourques et la Présidente du SIVOS aient fait ce curieux choix de s’associer à cette délibération. C’est un très mauvais coup porté à notre territoire et aux jeunes parents qui ont fait le choix de venir s’y installer !

 

Denis Szalkowski
Maire de Saint-Eloi-de-Fourques

5.00 avg. rating (99% score) - 2 votes

Tic-Tac propose un emploi de coordinateur à temps plein !

L’association TIC-TAC Bospaulois recherche un/une  coordinateur socioculturel / coordinatrice socioculturelle. Votre candidature est à adresser avant le 1er mai 2015, soit à Pôle Emploi sous le numéro 025PBDV ou directement à l’association dont vous trouverez les coordonnées ci-dessous.

Tic-Tac propose un emploi de coordinateur à temps plein !Il s’agit d’un poste à temps plein commençant le 1er juin 2015, sous la forme d’un CDD de 12 mois renouvelable sous le régime de la convention collective de l’animation. Les CUI-CAE sont également possibles. Le salaire brut mensuel proposé est de 1 674 €.

Le candidat doit être titulaire d’un BAFD / DUT Carrière sociale ou équivalent. Il doit disposer d’un permis B et d’un véhicule personnel. Les compétences en informatique dans les logiciels de traitement de texte, tableur et présentation sont indispensables pour le poste.

Descriptif du poste

L’objet de l’association Tic-Tac Bospaulois est de « dynamiser la vie locale par des actions touchant toutes les générations tout en créant du lien entre les habitants et en développant une identité locale entre les 5 villages de Saint Éloi de Fourques, Saint Paul de Fourques, la Neuville du Bosc, Bosrobert, Malleville sur le Bec. »
Dans ce cadre, le rôle du coordinateur socioculturel / coordinatrice socioculturelle est de :

  • concevoir, mettre en œuvre et évaluer les actions en direction des habitants dans le cadre du projet Espace de Vie sociale signé avec la CAF et en partenariat avec les mairies des villages de Saint Éloi de Fourques, Saint Paul de Fourques, la Neuville du Bosc, Bosrobert, Malleville sur le Bec et l’Intercom du Pays Brionnais ;
  • participer et contribuer à l’animation de l’association en collaboration avec les bénévoles et l’animateur sportif (activité à dominante manuelle et culturelle et séjours d’été) ;
  • assurer une partie de la gestion matérielle, financière et administrative en collaboration avec les délégués administratifs et l’adjointe administrative ;
  • assurer la communication interne et externe de l’association (conception des programmes d’animations, mails, lien avec la presse locale, mise à jour du site internet …).

Qualités personnelles indispensables

Vous devez avoir le sens de l’accueil, de l’organisation, du relationnel, de l’écoute, de l’innovation, et de la créativité. Vous êtes dynamique et rigoureux(se).

Coordonnées de l’association TIC-TAC Bospaulois

Adresse : 11 route de la mairie – 27800 Bosrobert
Tél : 02.32.43.62.42 / 06.09.26.40.70
Mail : tictac@wanadoo.fr

5.00 avg. rating (98% score) - 1 vote

Assistantes maternelles agréées

Assistantes maternelles agrééesAu 30 janvier 2015, la commune de Saint-Eloi-de-Fourques disposait de 5 assistantes maternelles agréées, 13 places à temps complet pour des enfants de 0 à 6 ans, 4 places à temps partiel pour des enfants de 3 à 12 ans.

Coordonnées Places
Temps complet
Places
Temps partiel
Ghislaine Bruneau
575 route du Mouchel
Tél 02 32 35 55 72
3 places de 0 à 6 ans 1 place de 3 à 12 ans
Séverine Delgery
530 rue des Bouquets
Tél 02 32 34 35 76
3 places de 0 à 6 ans 1 place de 3 à 12 ans
Sylvie Fiquet
50 chemin du Champ du Val
Tél 02 32 34 26 72
2 places de 0 à 6 ans
Fabienne Fortin
260 route du Mouchel
Tél 02 32 24 20 88
2 places de 0 à 6 ans 2 places de 3 à 12 ans

 

5.00 avg. rating (99% score) - 3 votes