Réunion d’organisation du débat national

Réunion d'organisation du débat nationalSuite à la proposition du Président de la République d’organisation d’un grand débat national, nous organisons une réunion le samedi 19 janvier à 10 h 00 à la Mairie, afin que nous déterminions ensemble l’agenda et les modalités des rencontres thématiques à venir.

Dans cette lettre, le chef de l’État nous explique qu’il n’y a pas de question interdite. Les quatre thèmes qui nous ont été proposés sont :

  1. la fiscalité et les dépenses publiques ;
  2. l’organisation de l’État et des services publics ;
  3. la transition écologique ;
  4. la démocratie et la citoyenneté.

Sur la thématique de la fiscalité et de l’impôt, le Président de la République propose de structurer les débats autour de 7 questions :

  1. Comment pourrait-on rendre notre fiscalité plus juste et plus efficace ?
  2. Quels impôts faut-il à vos yeux baisser en priorité ?
  3. Quelles sont les économies qui vous semblent prioritaire à faire ?
  4. Faut-il supprimer certains services publics qui seraient dépassés ou trop chers par rapport à leur utilité ?
  5. A l’inverse, voyez-vous des besoins nouveaux de services publics et comment les financer ?
  6. Comment mieux organiser notre pacte social ?
  7. Quels objectifs définir en priorité ?

Par rapport à l’organisation de l’État et des collectivités publiques, Emmanuel Macron articule son propos autour de 6 questions :

  1. Y-a-t-il trop d’échelons administratifs ou de niveaux de collectivités locales ?
  2. Faut-il renforcer la décentralisation et donner plus de pouvoir de décision et d’action au plus près des citoyens ?
  3. A quels niveaux et pour quels services ?
  4. Comment voudriez-vous que l’État soit organisé et comment peut-il améliorer son action ?
  5. Faut-il revoir le fonctionnement de l’administration et comment ?
  6. Comment l’État et les collectivités locales  peuvent-ils s’améliorer pour mieux répondre aux défis de nos territoires les plus en difficulté et que proposez-vous ?

Concernant la transition écologique, le chef de l’État nous propose de nous interroger autour de 7 autres questions :

  1. Comment finance-t-on la transition écologique : par l’impôt, par les taxes et qui doit être concerné en priorité ?
  2. Comment rend-on les solutions concrètes accessibles à tous, par exemple pour remplacer sa vieille chaudière ou sa vieille voiture ?
  3. Quelles sont les solutions les plus simples et les plus supportables sur un plan financier ?
  4. Quelles sont les solutions pour se déplacer, se loger, se chauffer, se nourrir qui doivent être conçues plutôt au niveau local que national ?
  5. Quelles propositions concrètes feriez-vous pour accélérer notre transition environnementale ?
  6. Comment devons-nous garantir scientifiquement les choix que nous devons faire à cet égard ?
  7. Comment faire partager ces choix à l’échelon européen et international pour que nos producteurs ne soient pas pénalisés par rapport à leurs concurrents étrangers ?

Sur le thème de la démocratie et de la citoyenneté, Emmanuel Macron énumère 12 questions :

  1. Faut-il reconnaître le vote blanc ?
  2. Faut-il rendre le vote obligatoire ?
  3. Quelle est la bonne dose de proportionnelle aux élections législatives pour une représentation plus juste de tous les projets politiques ?
  4. Faut-il, et dans quelles proportions, limiter le nombre de parlementaires ou autres catégories d’élus ?
  5. Quel rôle nos assemblées, dont le Sénat et le Conseil Économique, Social et Environnemental doivent-ils jouer pour représenter nos territoires et la société civile ?
  6. Faut-il les transformer et comment ?
  7. Quelles évolutions souhaitez-vous pour rendre la participation citoyenne plus active, la démocratie plus participative ?
  8. Faut-il associer davantage et directement des citoyens non élus, par exemple tirés au sort, à la décision publique ?
  9. Faut-il accroître le recours aux référendums et qui doit en avoir l’initiative ?
  10. Que proposez-vous pour améliorer l’intégration dans notre Nation ?
  11. En matière d’immigration, une fois nos obligations d’asile remplies, souhaitez-vous que nous puissions nous fixer des objectifs annuels définis par le Parlement ?
  12. Que proposez-vous afin de répondre à ce défi qui va durer ?

Source : la lettre d’Emmanuel Macron aux Français

5.00 avg. rating (98% score) - 1 vote

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*