La sérénité retrouvée

saint-eloi-de-fourquesOuvert à tous les vents, le terrain multi-sports était devenu un lieu de rencontre pour jeunes consommateurs de cannabis et d’alcool. Parfois, il s’agissait de mineurs. Nuisances pour les riverains tard dans la nuit, tessons de verre jonchant le pourtour du terrain menaçant la sécurité de nos enfants, augmentation du trafic de scooters et de voitures venus d’ailleurs avec de jeunes conducteurs sous l’emprise de l’alcool et du cannabis… tel était devenu notre quotidien.

Serge Couturier et Didier, l’employé communal, ont tout d’abord démonté l’abri-bus chemin de la Nation qui servait manifestement de lieu d’échange de produits divers et avariés. Nous avons ensuite demandé à la gendarmerie de renforcer sa présence sur le village, notamment au niveau de l’abri-bus du Coq Blanc. Je voudrais d’ailleurs profiter de l’occasion pour remercier très sincèrement  le capitaine Chéret de la gendarmerie de Brionne. Ensuite, il m’a fallu prendre un arrêté municipal pour interdire l’accès à ce terrain aux habitants hors IPB. Tout cela m’a valu des menaces. Aujourd’hui, le calme est enfin revenu. J’espère que ceux qui n’avaient pas compris auront compris.

Malgré tout, nous restons et resterons vigilants. J’ai d’ailleurs demandé au capitaine Chéret de passer à certains endroits du village où des habitants m’ont signalé, le soir, le passage de berlines allemandes. Je lui ai demandé de sanctionner plus sévèrement le passage des poids lourds sur le RD92 qui ne respecte pas l’interdiction de passage au plus de 3.5 tonnes !

Les médias locaux – le Courrier de l’Eure et France 3 –  ont souhaité m’entendre sur cette question. J’ai voulu vous envoyer un message simple et clair : sachez qu’il y a un pilote dans l’avion !

Denis Szalkowski
Maire de Saint-Eloi-de-Fourques

Le reportage de France 3

5.00 avg. rating (98% score) - 1 vote

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*