DGF 2019 : les communes rurales toujours autant défavorisées

DGF 2019 : les communes rurales toujours autant défavorisées

Nous disposons des données de la Dotation Globale de Fonctionnement pour 2019. Et le moins qu’on puisse dire est que nos communes rurales et nos intercos sont toujours autant défavorisées par rapport aux grandes villes et aux agglomérations/métropoles.

Quelques données

En 2019, voici ce que percevront les villes de Rouen, Bernay et Saint-Eloi-de-Fourques :

DGF exprimées en euros par habitant Rouen Bernay Saint-Eloi-de-Fourques
DGF Commune par habitant 279 170 152
DGF Agglo / Interco par habitant 130 54 54

Un Rouennais perçoit donc 409 euros de DGF, là où un Saint-Eligien n’en touche que 206.  Autrement dit, lorsque nous payons nos impôts sur le revenu, la TVA, la taxe sur les carburants, etc, nous contribuons à financer le développement de centres urbains où nous ne vivons pas. Il serait temps dans ce pays de remettre de l’équité territoriale en évitant de concentrer les ressources e l’État dans les villes et les agglos.

5.00 avg. rating (98% score) - 1 vote

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*