Archives de l’auteur : dszalkowski

Commémoration des deux guerres

Martin Niemöller est un pasteur allemand protestant. Il est né en 1892 et s’est éteint en 1984. Durant la 1ère guerre mondiale, il fut un brillant officier sous-marinier, qui envoya de nombreux sous-marins alliés au fond des mers et des océans. La guerre finie, il entreprend des études en théologie et devient pasteur en 1931. Tout d’abord soutien à Hitler, il s’oppose très vite aux mesures antisémites du régime nazi en 1933, en appelant les pasteurs allemands à désobéir. Un tiers d’entre eux le soutiendront ! Déchu de ses fonctions, il sera ensuite arrêté en 1937 et transféré à Dachau en 1941. Libéré en 1945, il écrira quelques mois plus tard ces quelques lignes

Quand ils sont venus chercher les communistes, je n’ai rien dit, je n’étais pas communiste.
Quand ils sont venus chercher les syndicalistes, je n’ai rien dit, je n’étais pas syndicaliste.
Quand ils sont venus chercher les juifs, je n’ai rien dit, je n’étais pas juif.
Puis ils sont venus me chercher, Et il ne restait plus personne pour dire grand-chose.

Jusqu’à sa mort en 1984, le pasteur Martin Niemöller s’est activement engagé dans le mouvement pacifiste allemand.

Malgré la terreur policière dans laquelle vivait la population, de nombreux allemands ont su résister, à l’image de Martin Niemöller. Je pense notamment à Otto et Elise Hampel, qui durant deux ans ont déposé dans Berlin très exactement 286 cartes postales dénonçant le régime nazi. Dénoncés, ils seront tous deux condamnés à mort et décapités le 8 avril 1943.

De Moscou à Saint-Eloi-de-Fourques, en passant par Berlin, la barbarie nazie s’est abattue sur l’Europe, enfouissant avec elle des dizaines de millions de morts militaires et civils. Et, si nous sommes ensemble aujourd’hui, c’est aussi pour nous remémorer le sacrifice de tous ceux et celles, à Saint-Eloi et ailleurs, qui ont donné de leurs vies au cours de ses deux dernières guerres pour nous permettre de vivre en paix.

Denis Szalkowski
Maire de Saint-Eloi-de-Fourques

5.00 avg. rating (98% score) - 1 vote

Location de la salle des fêtes

La salle d'activités de Saint-Eloi-de-FourquesLe village dispose d’une grande salle des fêtes communale d’une capacité d’accueil de 180 personnes, située juste en face la la Mairie. Pour un prix de location sur le week-end de 250 euros pour les habitants et leurs enfants ayant vécu à Saint-Eloi et de 350 euros pour les personnes extérieures, elle est  adaptée aux cérémonies familiales (mariages, anniversaires, baptêmes, etc). Elle dispose d’un grande cuisine (avec four et plaques de cuisson), d’une sono et d’une grande scène, parfaite pour réaliser des représentations, spectacles ou animations. Concernant la vaisselle, nous disposons de casiers d’un jeu de 30 couverts (verres, assiettes, etc) que vous pouvez louer pour 30 euros le casier. Vous pouvez consulter sa disponibilité sur la page des agendas de la commune. Les réservations sont à faire auprès du secrétariat de Mairie, soit par téléphone au 02 32 35 52 11 soit aux heures de permanence le mardi de 16 h 30 à 18 h 30 et le samedi de 9 h 30 à 11 h 30.

L’intérieur

Les volumes sont extrême spacieux. La salle est très lumineuse.

L'intérieur de la salle d'activités de Saint-Eloi-de-Fourques

4.50 avg. rating (90% score) - 16 votes

Rousselin, Paplorey et Auger sont dans un bateau !

Une grande partie des élus de l’Interco de Bernay m’avaient expliqué que l’affaire serait enterrée. J’ai, pour ma part, toujours eu confiance dans la justice de notre pays. Eric Neveu, procureur de la République d’Evreux, a confirmé qu’une enquête préliminaire avait été ouverte à l’encontre de Monsieur Jean-Claude Rousselin, Madame Valérie Paplorey et Madame Sandrine Auger pour prise illégale d’intérêts, détournement d’argent public et corruption. Je voudrais remercier tout particulièrement Lucie Drieu, Anthony Bonnet et Philippe Schaeffer respectivement journalistes à l’Eveil de Pont-Audemer, l’Eveil Normand et Paris Normandie qui ont porté avec talent et courage cette affaire sur la place publique.

Rousselin, Paplorey et Auger sont dans un bateau !Dès que j’ai eu connaissance des faits il y a un an environ, j’avais croisé le fer au Conseil communautaire pour demander publiquement la démission de Monsieur Rousselin. Un élu doit être exemplaire et, à la lueur des faits, je ne pense pas que ce soit le cas de l’actuel Président de l’Interco de Bernay Terres de Normandie. Ce qu’on peut reprocher à Monsieur Rousselin dans la mise en place de ce système de rémunération occulte, c’est de ne pas avoir informé le bureau et les vice-présidents de l’Interco de Beaumont, qu’il dirigeait à l’époque, des salaires déguisés que ses collaboratrices se versaient à elles-mêmes avec sa bénédiction. Il faudra sans doute que la justice enquête également sur les contrats d’entretien des véhicules. L’affaire est désormais dans les mains de la Cour régionale des comptes. Nous ne sommes sans doute pas au bout de nos surprises !

Contrairement à une idée reçue, la corruption ne va pas du haut vers le bas. Elle ne ruisselle pas. Avant d’être premiers de cordées, les élus corrompus et corrupteurs ont été des élus locaux ! La corruption s’apprend donc dès l’échelon local ! Récemment, j’apprenais qu’un Maire avait acheté, sur les deniers communaux, un téléphone mobile dernier cri. Il s’est également fait rembourser ses appels privés, alors qu’il était en vacances dans un pays étranger. Je pourrais parler de l’urbanisme où les élus communaux sont souvent les 1ers bénéficiaires de la carte communale ou du PLU.

Il faut aujourd’hui protéger les fonctionnaires territoriaux des intercos – je pense aux personnels des services urbanisme – et renforcer le statut de lanceur d’alertes afin de mettre en lumière ces comportements déviants. Les élus locaux ne sont pas là pour se servir. Ils sont là pour vous servir. La corruption, le clientélisme, le népotisme, le conflit d’intérêts, la prise d’intérêts illégaux ne sont pas des comportements normaux. Ils doivent être lourdement sanctionner. Récemment, la Cour régionale des comptes a condamné Daniel Lého, ancien maire de Thuit-Signol, à rembourser les 147000 euros de subventions qu’il avait indûment versé à l’association du personnel communal !

Sources

5.00 avg. rating (98% score) - 1 vote

Foire à tout à Saint-Eloi le dimanche 10 juin

L’association Les Ptits Loups dans nos campagnes de Bosrobert organise une foire à tout le dimanche 10 juin dans la cour de l’école Claude Monet de Saint-Eloi-de-Fourques à partir de 8 h 00. Le mètre linéaire est fixé à 2 euros. Vous aurez possibilité de vous restaurer sur place. Cette association nouvellement constituée a pour objet principal l’organisation et le financement d’activités para et périscolaires pour les enfants scolarisés dans les écoles du SIVOS EPBM. Le Conseil municipal a tenu à saluer le travail de cette association constituée de parents d’élèves en lui accordant une subvention pour l’année 2018. Toutes les initiatives et manifestations concourant à animer nos villages et nos écoles seront toujours toutes les bienvenues !

Pour y participer, réservez dès maintenant au 06 13 58 54 38 ou au 06 64 31 68 53.

Foire à tout à Saint-Eloi le dimanche 10 juin

 

 

5.00 avg. rating (98% score) - 1 vote

Salon des plantes, le dimanche 20 mai à Livet sur Authou

C’est le dimanche 20 à Livet-sur-Authou, de 9 h 30 à 18 h 00, que vous pourrez gratuitement et librement visiter et participer à la 2e édition du Salon des Plantes. La manifestation est organisée conjointement par les communes de Notre-Dame-d’Epine, Livet-sur-Authou et Saint-Pierre-de-Salerne, les comités des fêtes de Livet-sur-Authou et Saint-Pierre-de-Salerne ainsi que l’association Saint-Victor Loisirs.

Programme des conférences

Vous pourrez assister à 4 conférences de 10 h 00 à 12 h 30 et de 14 h 00 à 16 h 30 :

Informations pratiques

Gratuit – Entrée libre – Restauration sur place

Renseignements

Contact : M. Sébastien Cavelier, Maire de St Victor d’Epine
Téléphone : 02 32 45 93 73
Email : mairie.notredamedepine [ @ ] orange.fr

0.00 avg. rating (0% score) - 0 votes

Nausicaa à Boulogne sur Mer le samedi 26 mai, ça vous dit ?

Si vous n’avez pas eu l’occasion d’aller visiter Nausicaa à Boulogne sur Mer, sachez que cela en vaut le détour. Le Club des Sans Souci de Saint-Eloi-de-Fourques présidé par Evelyne Tardif propose, chaque année, à ses adhérents de faire une sortie. Et cette année, c’est Boulogne et Nausicaa qui auront été choisis par les adhérents.

Evelyne m’a fait part qu’il restait un peu moins de 10 places de disponibles. Alors, si vous voulez en profiter samedi 26 mai, vous pouvez la contacter par téléphone au 02 32 35 54 87. Le coût de la journée comprenant promenade en mer dans la rade de Boulogne, déjeuner, la visite de Nausicaa et l’exposition thématique est de 99 euros par personne.

Le départ est prévu pour 6 h 30 et le retour pour 21 h 00.

L’affiche détaillée de la sortie du samedi 26 mai 2018

Nausicaa à Boulogne sur Mer le samedi 28 mai, ça vous dit ?

5.00 avg. rating (99% score) - 2 votes

Commémoration du 8 mai

En ce 8 mai, nous commémorerons au monument aux morts, à 11 h 30, la fin de la 2e guerre mondiale intervenue avec la reddition et la capitulation de l’Allemagne nazie. Nous nous recueillerons pour célébrer les victimes des deux grandes guerres qui ont ensanglanté le monde entier. Il s’agira aussi de célébrer la paix revenue entre l’Allemagne et la France, depuis 1945.

Vers 12 h 00, vous êtes invités au vin d’honneur qui vous sera servi à la Mairie. Nous vous convions à venir nombreux afin d’honorer la mémoire de toutes les victimes militaires et civiles du 3e Reich et de ses alliés italiens, japonais, hongrois, roumains, bulgares et yougoslaves.

La signature de la reddition allemande à Reims le 7 mai 1945

La signature de la reddition allemande à Reims le 7 mai 1945

La signature de la capitulation allemande le 8 mai 1945 à Berlin

Furieux contre les alliés qui avaient signé la reddition de l’Allemagne nazie, Staline a souhaité qu’une 2e signature intervienne à Berlin, en grande partie contrôlée par les forces soviétiques.

La signature de la capitulation allemande le 8 mai 1945 à Berlin

 

5.00 avg. rating (98% score) - 1 vote

Soirée dansante le samedi 24 mars, animée par Sunshine Disco-Animation

C’est à Sébastien, de Sunshine Disco-Animation que le Comité des fêtes a confié les raines de la soirée dansante du samedi 24 mars 2018 à 19 h 30. Le prix de la soirée a été fixée à 22 euros et à 10 euros pour les moins de 10 ans.

Le menu de la soirée

Avant de danser sur les rythmes endiablés proposés par Sébastien, vous pourrez bénéficier d’un bon repas !

  • Kir
  • Terrine de poissons
  • Poulet à la normande
  • Salade/Fromage
  • Dessert
  • Café

Réservations

Pensez à réserver auprès de :

  • Laetitia Rocher-Monnier : 06 74 70 72
  • Stéphane Fiquet : 02 321 34 26 72 / 06 26 40 16 38

5.00 avg. rating (98% score) - 1 vote

Loto le dimanche 4 mars à Saint-Eloi-de-Fourques

Le Club des Sans Souci organise un loto le dimanche 4 mars à 14 h 00 dans la grande salle d’activités de Saint-Eloi-de-Fourques. Les portes sont ouvertes dès 13 h 15. Le mieux, pour que vous puissiez y particper, c’est de réserver vos places auprès d’Evelyne et Yvon Tardif que vous pouvez joindre au 02 32 35 54 87.

Les membres du club vous proposent buvette, pâtisseries et crêpes.

Les lots proposés

Le Club des Sans Souci vous a gâté pour l’occasion.

  • 1 ordinateur portable ASUS 15″6 et une imprimante CANON
  • 1 centrale vapeur Calor
  • 1 nettoyeur haute pression 165 bars
  • 1 multicuiseur Philips
  • 1 débrouissaleuse
  • 1 mini four Moulinex
  • 1 cafetière Tassimo
  • 1 set Wok+Sauteuse Téfal

Et bien d’autres lots encore !

Loto le dimanche 4 mars à Saint-Eloi-de-Fourques

5.00 avg. rating (98% score) - 1 vote

Voeux du Maire 2018

Voeux du Maire 2018Avant de faire le bilan de l’année passée et de vous présenter quelques axes de l’action municipale à venir, je voudrais tout d’abord vous présenter, au nom du conseil municipal de Saint-Eloi-de-Fourques, tous mes vœux de bonheur et de réussite pour cette année 2018. Comme l’année dernière, je voudrais remercier, pour leurs dons de matériels informatique ayant permis d’équiper les écoles du canton, Cédric Chambrelan de l’INSA, Alain Foliard de Profil Informatique, Yann Juban de l’OIV, Alexandra Bricout de M2I et Mickaël Ono dit Biot.

Un petit mot rapide, tout d’abord, sur le contexte politique de notre pays. Les Français ont voulu en 2017 de nouvelles têtes. Ils les ont eues. Pour l’instant, à la lueur des résultats de l’action du nouveau gouvernement, nous ne pouvons pas dire que nous disposons d’une nouvelle politique et d’une réelle amélioration du chômage dans notre pays. En matière de libertés publiques, je voudrais vous faire part de ma très grande inquiétude. Les mesures de l’Etat d’urgence ont été transcrites dans le droit commun et la loi anti-fake-news me semble une réelle menace pour notre liberté d’expression.

Comme vous le savez, nous sommes entrés dans une intercommunalité élargie à 88 communes. Je voudrais à cette occasion saluer les salariés de l’Intercom qui ont œuvré avec efficacité sur le territoire de notre commune. Cette année aura été une année blanche pour les travaux de voirie et les travaux sur le VC1 du côté du Bosc-Yves semblent suspendus à l’avènement de la Saint-Glinglin. Pour tout vous dire, je n’attends rien de l’Intercom et de la Présidence de Monsieur Rousselin, embourbé dans une sale affaire alors qu’il était Président de l’Interco de Beaumont. Cette affaire lui enlève toute crédibilité et sa gouvernance relève de celle d’un homme du XIXe siècle alors que nous sommes entrés de plain pied dans le XXIe. Comme je vous l’avais dit en 2014 à l’occasion des élections municipales, nous devrons apprendre à compter d’abord sur nous-mêmes. Je serai, en revanche, très vigilant au calcul des attributions de compensation du fait de la rétrocession du terrain multisports à la commune ! Et, au cas où nous serions lésés, ce terrain redeviendra exclusivement communal. Que les choses soient claires !

L’année dernière, nous avons pu réinvestir. Nous sommes sortis des ornières financières dans laquelle nous avait plongés notre nouvelle salle des fêtes. Nous devons toutefois être vigilants à l’heure de la baisse des dotations et de la suppression de la taxe d’habitation dont je considère qu’elle est une bonne chose pour nous tous. Au 15 novembre 2017, la dette était d’un peu plus de 295000 euros et nos excédents cumulés étaient de 130000 euros. La situation reste fragile et ne nous autorise pas à dépenser sans compter ! En 2017, nous avons pu réaliser quelques travaux. Nous avons poursuivi la nécessaire sécurisation du RD92. Elle se poursuivra en 2018. Nous avons réalisé l’assainissement en traverse d’une partie du RD582, dont j’attends qu’il soit entièrement refait en 2018. Cette route, le RD582, est la honte du département ! Nous avons poursuivi les travaux sur l’Eglise, par l’installation d’un pare-foudre. Nous avons sécurisé le devant de la Mairie comme les parents d’élève nous l’avaient demandé. Nous avons doté la salle des fêtes d’une vraie cuisine. Nous avons cherché aussi à animer notre village par l’organisation d’une pièce de théâtre et aussi du festival du court métrage du département de l’Eure.

Pour 2018, nous tâcherons, à la demande des habitants, de continuer à sécuriser nos routes. Nous avons eu des demandes pour nous occuper de la route de Salverte, où certains de nos propres habitants confondent nos routes avec des circuits automobiles. Je verrai d’ailleurs avec la gendarmerie à ce que nous puissions sanctionner de tels comportements routiers d’une manière ou d’une autre. Ces personnes ont un terrible sentiment d’impunité qui les rend extrêmement dangereux. A l’image de ce que nous avons commencé à faire en 2017, nous chercherons à rendre notre village plus agréable à vivre par la mise en place de bordures pour nous éviter toute cette bouillasse qui rend nos chaussées si dangereuses. J’aimerais aussi que nous réalisions davantage de plantations. Nous devrons continuer à nous occuper de notre église et de notre cimetière. Et puis, je vous annonce qu’avec la vente des terrains communaux, nous pourrons autofinancer le goudronnage de l’impasse des Bouquets ainsi que l’impasse du champ du Val.

Je voudrais profiter de l’occasion pour remercier toutes les forces vives qui concourent à l’animation de notre Commune, les institutrices de Saint-Eloi, Saint-Paul, les personnels du SIVOS, les animateurs de l’espace péri-scolaire et Marie-Laure Lemele, Rachel Bernard. Je voudrais remercier les associations, le Club des Sans Souci, le Comité des fêtes, Tic-Tac. Je salue également la création de l’association Les Petits Loups de nos campagnes et aussi de la troupe Zig & Lili. Je remercie Pascal Kareb qui représente l’association Lezarts et les mots d’être parmi nous. Sachez que si vous avez besoin des collectivités pour assurer votre fonctionnement, nous avons surtout besoin de vous tous pour assurer notre développement. C’est vous qui concourrez à faire de nos villages des espaces où il fait bon vivre. Le Conseil municipal a commandé à la compagnie de théâtre, Les Petites Fripouilles, un spectacle pour le 11 novembre. Il s’agira d’une pièce de théâtre gratuite pour les habitants de Saint-Eloi qui relatera la vie de nos Poilus au moment de la signature de l’armistice. Sachez que notre salle d’activités et notre église restent disponibles pour l’organisation de manifestations culturelles et récréatives.

Je voudrais finir sur la dernière strophe du poème, Invictus de William Ernest Henley qui aida Nelson Mandela à vivre son incarcération dans les prisons d’Afrique du Sud

 

Aussi étroit soit le chemin,
Bien qu’on m’accuse et qu’on me blâme
Je suis le maître de mon destin,
Le capitaine de mon âme.

Une bonne année 2018 à vous tous !

Denis Szalkowski
Maire de Saint-Eloi-de-Fourques

5.00 avg. rating (98% score) - 1 vote