Archives de l’auteur : dszalkowski

DGF 2019 : les communes rurales toujours autant défavorisées

DGF 2019 : les communes rurales toujours autant défavorisées

Nous disposons des données de la Dotation Globale de Fonctionnement pour 2019. Et le moins qu’on puisse dire est que nos communes rurales et nos intercos sont toujours autant défavorisées par rapport aux grandes villes et aux agglomérations/métropoles.

Quelques données

En 2019, voici ce que percevront les villes de Rouen, Bernay et Saint-Eloi-de-Fourques :

DGF exprimées en euros par habitant Rouen Bernay Saint-Eloi-de-Fourques
DGF Commune par habitant 279 170 152
DGF Agglo / Interco par habitant 130 54 54

Un Rouennais perçoit donc 409 euros de DGF, là où un Saint-Eligien n’en touche que 206.  Autrement dit, lorsque nous payons nos impôts sur le revenu, la TVA, la taxe sur les carburants, etc, nous contribuons à financer le développement de centres urbains où nous ne vivons pas. Il serait temps dans ce pays de remettre de l’équité territoriale en évitant de concentrer les ressources e l’État dans les villes et les agglos.

5.00 avg. rating (98% score) - 1 vote

Classes de CM1/ CM2 au collège : réponse à Bruno Questel

Saint-Eloi-de-Fourques, le 5 avril 2019

Monsieur le Député, cher Bruno,

Comme nous nous connaissons depuis longtemps maintenant, je pense que tu ne verras aucun problème à ce que j’opte dans ce courrier pour le tutoiement.

Dans ta réponse en date du 3 avril 2019, tu évoques mes erreurs et approximations d’interprétation, mes affabulations, voire même des arrière-pensées, alors que j’ai la curieuse sensation que votre politique éducative fait la part belle à l’arrière-monde, aux arrière-boutiques et aux intérêts privés.

Soyons factuels et reprenons, ensemble, la lecture de l’article L.421-19-17 du projet de loi « Pour une école de la confiance » qui institue la création de ces établissements publics locaux d’enseignement des savoirs fondamentaux, c’est-à-dire la fusion des CM1 et CM2 avec les classes du 1er cycle du 2nd degré. Je n’évoque même pas ici le fait que des gamins de 9 ans puissent se trouver noyer au milieu d’établissements à plusieurs centaines d’élèves où sévissent le racket, des rapports de domination et des violences des plus vieux envers les plus petits. Donc…

« Après avis de l’autorité de l’État compétente en matière d’éducation [NDLR : pas précisé… Ministère, DASEN, Inspecteur Académique], ces établissements seront créés par arrêté du représentant de l’État dans le département [NDLR : le Préfet, a priori] sur proposition conjointe des collectivités territoriales ou EPCI de rattachement du collège [NDLR : département] et des écoles concernées [NDLR : directeur ? Inspecteur Académique ?], après conclusion d’une convention entre ces collectivités« .

La langue française, l’absence de ponctuation peuvent générer, comme tu le sais, de grandes ambiguïtés, des approximations et des erreurs d’interprétation fort dommageables. C’est pourquoi le mieux est encore de les lever en explicitant davantage. Je te – vous – propose, concernant l’article L.421-19-17 la formulation suivante :

« Après avis de l’Inspection Académique, ces établissements seront créés par arrêté du Préfet sur proposition conjointe des collectivités territoriales ou EPCI de rattachement du collège et des communes des écoles concernées, après conclusion d’une convention entre ces collectivités exigeant l’accord de toutes les parties« .

Classes de CM1/ CM2 au collège : réponse à Bruno QuestelEn l’état, compte tenu de l’ambiguïté de la formulation, je pense très sincèrement que votre projet est de permettre la disparition des écoles en milieu rural, conformément aux velléités invariantes d’une technostructure d’État depuis la loi Chevènement de 1998. Je tiens à préciser que je ne suis pas un adepte de la théorie du complot. Juste un élu local de Saint-Eloi-de-Fourques depuis 2001 qui s’est battu avec l’ancien Maire, Alain Huché, pour préserver nos écoles sur notre territoire ! Or, si les CM1/CM2 s’en vont de nos campagnes, de nos communes, je ne vois pas comment, par la suite, nous pourrions retenir un mouvement de regroupement pour les maternelles, les CP/CE1/CE2.

Quand je vois la complication à mobiliser les moyens dans nos écoles dites « inclusives » pour l’encadrement d’enfants difficiles de plus en plus nombreux, oui, je pense sincèrement que votre projet est de pousser les parents à mettre leurs enfants dans le privé ! C’est d’ailleurs ce que j’ai fait pour ma fille Emma, afin de lui éviter les violences et les brutalités dont sont victimes nos enfants dans les classes de notre regroupement.

Je te prie de croire, Monsieur le Député, mon cher Bruno, en l’assurance de toute ma considération.

Denis Szalkowski, Maire de Saint-Eloi-de-Fourques

 

5.00 avg. rating (98% score) - 1 vote

La station météo de Saint-Eloi-de-Fourques

Kilian Poulin a créé une station météorologique basée à Saint-Eloi-de-Fourques, très précisément chemin de l’escalier de Fourquettes. Cette station fait partie du réseau StatIC, un réseau de stations semi-professionnelles créé par l’association Infoclimat, dont Kilian est membre. La station est équipée d’un pluviomètre, d’une sonde de température, d’un anémomètre, d’un baromètre. Elle sera prochainement complétée d’un pyranomètre, permettant de mesurer la durée d’ensoleillement.

Vous y retrouverez les données en temps réel de la journée, par heure ou toutes les 10 minutes, ainsi que des relevés climatologiques mensuels et annuels. Ces données figurent désormais en temps réel sur le bandeau droit de ce site.

La station météorologique de Saint-Eloi-de-Fourques

La station météo de Saint-Eloi-de-Fourques

 

5.00 avg. rating (99% score) - 5 votes

100 euros d’aide pour la destruction les nids de frelons asiatiques

100 euros d'aide pour détruire les nids de frelons asiatiquesNous avons vu l’année dernière se multiplier les nids de frelons asiatiques sur le territoire de notre commune. Or le recours à un professionnel de la destruction de ces nids est coûteux. C’est pourquoi le département de l’Eure a décidé d’aider  les particuliers en leur attribuant une aide 100 euros pour une destruction réalisée entre le 1er mars et le 1er décembre. C’est 30% environ du montant global de la prestation !

Un guichet unique !

La gestion de ces aides est centralisée autour d’un guichet unique, géré par le GDS 27 qui vous aiguillera vers différents prestataires. Vous pouvez entrer en contact avec ce guichet unique :

Source : l’Eveil de Pont-Audemer

5.00 avg. rating (98% score) - 1 vote

Une démolition en règle de nos écoles et de nos services publics

Une démolition en règle de nos écoles et de nos services publics

Cette volonté de détruire les services publics de proximité en milieu rural n’est pas nouvelle. Dès 2001, le projet de l’intercommunalité des communes rurales de Brionne, sous la pression de l’Inspection Académique de l’Eure, était de fermer toutes nos écoles et de regrouper tous nos enfants à Harcourt, à la Neuville sur Authou et à Brionne. Avec Alain Huché, alors maire de Saint-Eloi-de-Fourques, nous nous y sommes opposés de toutes nos forces. L’histoire, en pleine crise des gilets jaunes, se répète devant nos yeux ébahis et esbaudis. Nos députés ont ainsi voté un amendement visant à envoyer nos enfants de CM1/CM2 au collège.Vous pouvez vérifier la réalité de ce projet en lisant cet article du journal La Croix du 1er février. Pour nos enfants, ce serait tout simplement catastrophique, les amenant à perdre de nombreuses heures de sommeil dans la semaine du fait de l’allongement de la durée des transports scolaires. Cette proposition est tout simplement inacceptable. Et je vous demande, que ce soit par mail ou par Twitter ou par Facebook, de faire savoir votre désaccord à ce projet mortifère pour nos communes rurales auprès des administrations, des collectivités, de nos députés et de la presse locale et nationale. La fermeture de nos écoles signerait la mort de nos villages.

Par les temps qui courent, les projets vont bon train en ce qui concerne la liquidation des services publics. Nos députés, ce gouvernement, notre Président ont-ils compris quelque chose à la crise dite des gilets jaunes ? Sachez que la perception de Brionne fermera définitivement au plus tard le 1er janvier 2021.  A la place, ce sont les communautés de commune qui financeront des Maisons des Services Publics. Autrement dit, l’État transfère la dépense de son budget vers celui des collectivités territoriales. Où est l’économie dans tout ça ? En sera-t-il de même demain avec la Poste ? Avec les sous-préfectures ? Quand l’État s’enorgueillit de ses économies et de la baisse de son déficit, ce sont en réalité les dépenses des collectivités territoriales qui explosent, sans qu’aucun économie d’échelle ne soit réalisée ! Mais, à la différence de l’État, elles n’ont pas le droit d’être en déficit.

5.00 avg. rating (98% score) - 1 vote

Des cours d’informatique, de naturopathie et de sophrologie

Des cours d'informatique, de naturopathie et de sophrologie

L’association Lézarts et les mots animée notamment par Pascal Kareb intervient aujourd’hui à Brionne et dans la partie ouest de notre ancien canton. A l’occasion de son Assemblée Générale de ce  vendredi 29 mars à Notre Dame d’Epine, elle a présenté son activité et ses animations.

Pour ceux d’entre vous qui seraient intéressés par des cours d’informatique, de naturopathie et de sophrologie, elles proposent trois animations qui ont lieu sur la ville de Brionne en dehors des périodes de congés scolaires :

  • le jeudi, informatique de 14 à 17 h 00  à Brionne (25 euros par semestre) ;
  • le vendredi, sophrologie de 14 h 30 à 15 h 30 à la salle Gaston Taurin à Brionne (30 euros par an) ;
  • le vendredi, naturopathie de 15 h 30 à 16 h 30, à la médiathèque de Brionne (30 euros par an).

Pour vous inscrire à ces cours, vous devez contacter au préalable l’association :

 

5.00 avg. rating (98% score) - 1 vote

Qwant Junior, le moteur de recherche pour nos enfants

De très nombreux enfants scolarisés dans les écoles dans nos communes sont exposés très tôt à des images violentes et pornographiques. C’est l’exposition à ces images qui, aussi, les amènent à employer des expressions d’une vulgarité extrême à l’endroit des institutrices et des personnels de cantine. Nous devons reprendre le contrôle de l’usage qu’ils font aujourd’hui de leurs ordinateurs, de leurs tablettes ou de leurs téléphones mobiles. Et cela passe par le choix d’un moteur de recherche approprié, bloquant la recherche sur certains mots et l’accès à certains sites.

Qwant Junior est un moteur de recherche d’une société française. Il est particulièrement adapté aux enfants scolarisés au SIVOS EPBM et au collège de Brionne, contrairement à Google ou Bing qui donnent accès à tout ou presque !

Pour l’installer dans le navigateur Firefox, cliquez simplement sur Installer Qwant Junior à partir de la page d’accueil du site.

Qwant Junior, le moteur de recherche pour nos enfants

 

5.00 avg. rating (98% score) - 1 vote

Télécharger les émissions de télévision pour vos enfants avec Captvty

Contrairement aux générations précédentes, nos enfants ont cette chance de pouvoir regarder les émissions de télévision éducatives et les documentaires de leur choix – ou de notre choix – en replay. Sur les sites Internet des chaînes de télévision, ces émissions ont cette fâcheuse tendance à disparaître assez vite. Il est hélas difficile de les regarder directement à partir d’Internet, du fait de la faiblesse du débit de nos abonnements qu’ils soient chez Free, Orange ou SFR.

Télécharger le logiciel Captvty

Le logiciel gratuit Captvty sur Windows vous permet de stocker ces émissions sur vos ordinateurs, permettant à vos enfants de les consulter après qu’elles sont diffusées. Le seul reproche qu’on puisse reprocher à ce logiciel, c’est de ne pas proposer une limite quant à la vitesse de téléchargement compte tenu des faibles débits de nos connexions Internet à Saint-Eloi.

Télécharger les programmes pour nos enfants avec Captvty

 

 

5.00 avg. rating (98% score) - 1 vote

123 sites Internet faits pour nos enfants !

Le site XubEcol propose à nos enfants scolarisés dans nos écoles maternelles et primaires 123 sites éducatifs. Il est temps, grand temps pour nous, parents, enseignants, élus, de proposer à nos enfants autre chose d’Internet que l’insignifiance des réseaux sociaux, des jeux vidéos et des vidéos idiotes et vulgaires propulsées dans Youtube.

Le numérique peut nous proposer le meilleur. A la lueur des problèmes de vulgarité et de discipline que nous rencontrons aujourd’hui dans nos écoles dès la maternelle, c’est bien le pire du numérique  que consomment en masse nos enfants. Restons acteurs de leurs vies numériques.

123 sites Internet faits pour nos enfants !

 

5.00 avg. rating (98% score) - 1 vote

Grand Débat National : 1ère réunion publique à Saint-Eloi-de-Fourques, le 1er février à 20 h 30

Grand Débat : 1ère réunion publique à Saint-Eloi-de-Fourques, le 1er février à 20 h 30

Suite à la réunion de ce matin samedi 19 janvier à la Mairie où nous étions une vingtaine de personnes, nous avons décidé conjointement avec un groupe d’habitants du village des modalités d’organisation du Grand Débat.

Nous vous proposons une réunion publique – donc ouvertes à toutes et à tous, y compris aux habitants d’autres communesle vendredi 1er février à 20 h 30, dans notre salle d’activités. L’accueil se fera dans la salle dès 20 h 00, autour d’un verre de cidre ou d’un café. Sylvie nous a même promis quelques crêpes. Il n’y en aura hélas pas pour tout le monde. Oui, nous voulons que ce moment soit aussi un moment de convivialité !

Cette réunion sera l’occasion de vous exprimer en totale liberté, sans tabou, sans filtre. Vous pourrez compter, tous et toutes, quelles que soient vos opinions politiques sur notre entière neutralité. Notre salle est équipée de micros portatifs et d’enceintes. Vos propos seront transcrits en direct et projetés en toute transparence sur grand écran, par vidéo-projection. Pour ceux d’entre vous qui seraient moins à l’aise à l’oral, sachez que vous pourrez transcrire vos propos sur papier. Ils seront également intégrés au compte-rendu saisi en temps réel.

Cette 1ère réunion sera, pour nous tous, le temps du constat des problèmes, de leur diagnostic, des « causalités », c’est-à-dire du « pourquoi » et du « parce que« , dans le cadre d’une parole libre,  libérée et non faussée. Suivront d’autres réunions publiques où vous présenterez vos propositions et vos solutions, quelles qu’elles soient, dans l’expression de la plus grande diversité.

5.00 avg. rating (98% score) - 1 vote