Archives de catégorie : Actualités

Salon des plantes, le dimanche 20 mai à Livet sur Authou

C’est le dimanche 20 à Livet-sur-Authou, de 9 h 30 à 18 h 00, que vous pourrez gratuitement et librement visiter et participer à la 2e édition du Salon des Plantes. La manifestation est organisée conjointement par les communes de Notre-Dame-d’Epine, Livet-sur-Authou et Saint-Pierre-de-Salerne, les comités des fêtes de Livet-sur-Authou et Saint-Pierre-de-Salerne ainsi que l’association Saint-Victor Loisirs.

Programme des conférences

Vous pourrez assister à 4 conférences de 10 h 00 à 12 h 30 et de 14 h 00 à 16 h 30 :

Informations pratiques

Gratuit – Entrée libre – Restauration sur place

Renseignements

Contact : M. Sébastien Cavelier, Maire de St Victor d’Epine
Téléphone : 02 32 45 93 73
Email : mairie.notredamedepine [ @ ] orange.fr

0.00 avg. rating (0% score) - 0 votes

Voeux du Maire 2018

Voeux du Maire 2018Avant de faire le bilan de l’année passée et de vous présenter quelques axes de l’action municipale à venir, je voudrais tout d’abord vous présenter, au nom du conseil municipal de Saint-Eloi-de-Fourques, tous mes vœux de bonheur et de réussite pour cette année 2018. Comme l’année dernière, je voudrais remercier, pour leurs dons de matériels informatique ayant permis d’équiper les écoles du canton, Cédric Chambrelan de l’INSA, Alain Foliard de Profil Informatique, Yann Juban de l’OIV, Alexandra Bricout de M2I et Mickaël Ono dit Biot.

Un petit mot rapide, tout d’abord, sur le contexte politique de notre pays. Les Français ont voulu en 2017 de nouvelles têtes. Ils les ont eues. Pour l’instant, à la lueur des résultats de l’action du nouveau gouvernement, nous ne pouvons pas dire que nous disposons d’une nouvelle politique et d’une réelle amélioration du chômage dans notre pays. En matière de libertés publiques, je voudrais vous faire part de ma très grande inquiétude. Les mesures de l’Etat d’urgence ont été transcrites dans le droit commun et la loi anti-fake-news me semble une réelle menace pour notre liberté d’expression.

Comme vous le savez, nous sommes entrés dans une intercommunalité élargie à 88 communes. Je voudrais à cette occasion saluer les salariés de l’Intercom qui ont œuvré avec efficacité sur le territoire de notre commune. Cette année aura été une année blanche pour les travaux de voirie et les travaux sur le VC1 du côté du Bosc-Yves semblent suspendus à l’avènement de la Saint-Glinglin. Pour tout vous dire, je n’attends rien de l’Intercom et de la Présidence de Monsieur Rousselin, embourbé dans une sale affaire alors qu’il était Président de l’Interco de Beaumont. Cette affaire lui enlève toute crédibilité et sa gouvernance relève de celle d’un homme du XIXe siècle alors que nous sommes entrés de plain pied dans le XXIe. Comme je vous l’avais dit en 2014 à l’occasion des élections municipales, nous devrons apprendre à compter d’abord sur nous-mêmes. Je serai, en revanche, très vigilant au calcul des attributions de compensation du fait de la rétrocession du terrain multisports à la commune ! Et, au cas où nous serions lésés, ce terrain redeviendra exclusivement communal. Que les choses soient claires !

L’année dernière, nous avons pu réinvestir. Nous sommes sortis des ornières financières dans laquelle nous avait plongés notre nouvelle salle des fêtes. Nous devons toutefois être vigilants à l’heure de la baisse des dotations et de la suppression de la taxe d’habitation dont je considère qu’elle est une bonne chose pour nous tous. Au 15 novembre 2017, la dette était d’un peu plus de 295000 euros et nos excédents cumulés étaient de 130000 euros. La situation reste fragile et ne nous autorise pas à dépenser sans compter ! En 2017, nous avons pu réaliser quelques travaux. Nous avons poursuivi la nécessaire sécurisation du RD92. Elle se poursuivra en 2018. Nous avons réalisé l’assainissement en traverse d’une partie du RD582, dont j’attends qu’il soit entièrement refait en 2018. Cette route, le RD582, est la honte du département ! Nous avons poursuivi les travaux sur l’Eglise, par l’installation d’un pare-foudre. Nous avons sécurisé le devant de la Mairie comme les parents d’élève nous l’avaient demandé. Nous avons doté la salle des fêtes d’une vraie cuisine. Nous avons cherché aussi à animer notre village par l’organisation d’une pièce de théâtre et aussi du festival du court métrage du département de l’Eure.

Pour 2018, nous tâcherons, à la demande des habitants, de continuer à sécuriser nos routes. Nous avons eu des demandes pour nous occuper de la route de Salverte, où certains de nos propres habitants confondent nos routes avec des circuits automobiles. Je verrai d’ailleurs avec la gendarmerie à ce que nous puissions sanctionner de tels comportements routiers d’une manière ou d’une autre. Ces personnes ont un terrible sentiment d’impunité qui les rend extrêmement dangereux. A l’image de ce que nous avons commencé à faire en 2017, nous chercherons à rendre notre village plus agréable à vivre par la mise en place de bordures pour nous éviter toute cette bouillasse qui rend nos chaussées si dangereuses. J’aimerais aussi que nous réalisions davantage de plantations. Nous devrons continuer à nous occuper de notre église et de notre cimetière. Et puis, je vous annonce qu’avec la vente des terrains communaux, nous pourrons autofinancer le goudronnage de l’impasse des Bouquets ainsi que l’impasse du champ du Val.

Je voudrais profiter de l’occasion pour remercier toutes les forces vives qui concourent à l’animation de notre Commune, les institutrices de Saint-Eloi, Saint-Paul, les personnels du SIVOS, les animateurs de l’espace péri-scolaire et Marie-Laure Lemele, Rachel Bernard. Je voudrais remercier les associations, le Club des Sans Souci, le Comité des fêtes, Tic-Tac. Je salue également la création de l’association Les Petits Loups de nos campagnes et aussi de la troupe Zig & Lili. Je remercie Pascal Kareb qui représente l’association Lezarts et les mots d’être parmi nous. Sachez que si vous avez besoin des collectivités pour assurer votre fonctionnement, nous avons surtout besoin de vous tous pour assurer notre développement. C’est vous qui concourrez à faire de nos villages des espaces où il fait bon vivre. Le Conseil municipal a commandé à la compagnie de théâtre, Les Petites Fripouilles, un spectacle pour le 11 novembre. Il s’agira d’une pièce de théâtre gratuite pour les habitants de Saint-Eloi qui relatera la vie de nos Poilus au moment de la signature de l’armistice. Sachez que notre salle d’activités et notre église restent disponibles pour l’organisation de manifestations culturelles et récréatives.

Je voudrais finir sur la dernière strophe du poème, Invictus de William Ernest Henley qui aida Nelson Mandela à vivre son incarcération dans les prisons d’Afrique du Sud

 

Aussi étroit soit le chemin,
Bien qu’on m’accuse et qu’on me blâme
Je suis le maître de mon destin,
Le capitaine de mon âme.

Une bonne année 2018 à vous tous !

Denis Szalkowski
Maire de Saint-Eloi-de-Fourques

5.00 avg. rating (98% score) - 1 vote

Le blog de l’école Claude Monet

Ca y est ! L’école Claude Monet de Saint-Eloi-de-Fourques dispose désormais d’un blog, où vous pourrez suivre l’actualité des enfants qui y sont scolarisés.

Merci et Bravo à Manuella, la directrice, sans  laquelle cette belle exprérience n’aurait sans doute pas été possible. Vous pouvez suivre le blog en vous abonnant à son fil RSS. Et bonne lecture !

5.00 avg. rating (98% score) - 1 vote

Voeux du Maire 2018

La cérémonie des voeux du Maire aura lieu le dimanche 14 janvier 2018 à 11 h 30, dans la salle d’activités. Nous y ferons le bilan de l’année écoulée, tout en évoquant les projets de l’année 2018. A cette occasion, un vin d’honneur vous sera servi.

Et encore, l’ensemble du conseil municipal tient à vous présenter tous ses voeux pour cette année 2018, dont nous espérons qu’elle a commencé pour vous et pour votre famille sous les meilleures hospices.

Voeux du Maire 2018

5.00 avg. rating (98% score) - 1 vote

Vente au déballage / Vide maison le samedi 18 novembre

Sophie, qui vient de vendre sa maison, organise une vente au déballage, un vide maison le samedi 18 novembre 2017 de 9 h 00 à 13 h 00, 110 route du Bosc-Yves à Saint-Eloi-de-Fourques.

5.00 avg. rating (98% score) - 1 vote

Loto alimentaire en ce dimanche 5 novembre

Le Club des sans souci organise son 3e loto alimentaire à la salle des fêtes de Saint-Eloi-de-Fourques dimanche 5 novembre à 14 h 00. Compte tenu de l’audience de cette manifestation, les portes de la salle seront ouvertes dès 13 h 15.

Le gros lot sera composé d’un bon d’achat d’une valeur de 350 euros. Au cours des « entractes », vous pourrez vous rafraîchir à la buvette et manger les crêpes et pâtisseries préparées par nos aînés.

Pour vous inscrire et pour toute demande de renseignements, appelez au 02 32 35 54 87.

5.00 avg. rating (98% score) - 1 vote

Soirée Halloween et projection de film à la salle d’activités

Le centre culturel et Multimédia animé par Rachel Bernard organise une soirée Halloween  en ce mardi 31 otcobre à partir de 19 h 00.

La soirée se fera en deux temps :

  • de 19h à 20h00, à la médiathèque, un spectacle conté, « Ravéna la sorcière qui ne savait pas faire peur » de la Cie Touches d’histoire, à partir de 6 ans.
  • de 20h30 à 22h30, dans la salle d’activités de Saint-Eloi-de-Fourques, une projection de film d’épouvante, à partir de 12 ans.

Soirée Haloween à la salle d'activités

5.00 avg. rating (98% score) - 1 vote

Nouveaux horaires pour la bibliothèque

Le Centre Culturel et Multimédia de Saint-Eloi-de-Fourques change d’horaires à partir du 4 septembre 2017. L’ouverture de la bibliothèque au public se fera désormais :

  • le mardi, de 14 h 00 à 19 h 00
  • le mercredi, de 14 h 00 à 18 h 00
  • le vendredi, de 14 h 00 à 18 h 00
  • le samedi, de 10 h 30 à 12 h 30

Cela représente un total de 15 heures hebdomadaires.

5.00 avg. rating (98% score) - 1 vote

Discours du 14 juillet 2017

Discours du 14 juillet 2017Le 14 juillet est le jour de notre fête nationale. En 1789, cette journée fut marquée par la prise de la Bastille, la fin du symbole de l’arbitraire royal et cette envie de liberté, d’égalité et de fraternité. C’est cette date qui fut choisie officiellement en 1880 pour célébrer la naissance de la République française.

Le 14 juillet est aussi la commémoration des terribles attentats de Nice qui ont fait l’année dernière 86 morts et 458 blessés. Tous ces hommes, ces femmes et ces enfants étaient venus pour célébrer notre fête nationale. Notre République a engendré de nouveaux monstres, de nouveaux « barbares » issus de nos écoles, issus parfois de nos familles.

Dans son discours à la mémoire des victimes des crimes racistes et antisémites de l’Etat français et d’hommage aux Justes de France, Madame la Ministre des armées, Florence Parly, nous rappelle que l’apparition de ces monstres n’est pas propre à notre époque. Les 16 et 17 juillet 1942, ce sont 13152 juifs français dont 4000 enfants mineurs qui furent rassemblés au Vel D’Hiv pour être envoyés en déportation. En ce jour particulier, n’oublions pas le triste sort que réserva la barbarie sanguinaire nazie aux Juifs, aux Tziganes, aux homosexuels ainsi qu’aux militants communistes. Sur les 75000 juifs français envoyés en déportation dont 11000 enfants, seuls 2500 d’entre eux revinrent des camps d’extermination d’Auschwitz-Birkenau, Chelmno, Sobibor, Belzec et Lublin-Madjanek.

Simone Veil fut une de ses rescapés. Elle consacra une grande partie de la fin de sa vie à saluer le courage de ces Justes de France qui permirent à de nombreux juifs d’échapper à l’horreur nazie. Dans son discours d’hommage aux 4000 justes de France prononcé au Panthéon le 18 janvier 2007, 45 ans jour pour jour après la libération du camp d’Auschwitz par les Soviétiques, elle rappela qu’à l’exception du Danemark, c’est la fraternité des Justes de France qui a empêché aux trois quarts des juifs français de connaître le funeste destin de la plupart des juifs d’Europe.

L’histoire nous a montré que les barbares d’hier et d’aujourd’hui n’ont rien de très ordinaire. La banalité humaine, c’est la banalité du bien, celle des gens ordinaires, comme vous et moi, qui croyons aux valeurs de la République et notamment à cette fraternité qui manque tant à notre époque. Les monstres perdent toujours à la fin.

En ce jour de fête nationale, c’est à toutes ces victimes innocentes d’hier et d’aujourd’hui que s’adresse aussi notre commémoration.

 

Denis Szalkowski.
Maire de Saint-Eloi-de-Fourques

5.00 avg. rating (98% score) - 1 vote

Au théâtre, hier soir, par les CM1 et CM2 de l’école de Saint-Paul-de-Fourques

Les parents des élèves des classes de CM1-CM2 de Patricia Denize et Béatrice Farin furent hier soir unanimes pour saluer l’originalité des trois pièces de théâtre jouées par les enfants à Saint-Eloi-de-Fourques et la performance des enfants.

L’assemblée a également salué le travail de Dominique Forfait qui a préparé les élèves à effectuer les 3 représentations ! Merci à Didier qui était hier soir à la technique. A la fin du spectacle, les enfants ont rendu un brillant hommage à Ophélie ainsi qu’à leurs maîtresses !

Au théâtre, hier soir, par les CM1 et CM2 de l'école de Saint-Paul-de-Fourques

5.00 avg. rating (98% score) - 1 vote