Archives mensuelles : septembre 2015

Ça va zouker à la soirée antillaise du samedi 3 octobre !

Le comité des fêtes de Saint-Eloi-de-Fourques organise une soirée antillaise le samedi 3 octobre 2015 à partir de 19 h 30. La soirée sera animée par un orchestre et trois danseuses créoles du groupe Ambian’s Tropicale.

Les réservations sont à effectuer impérativement avant le 20 septembre auprès de :

  • Lætitia Rocher-Monnier au 06 74 28 70 72
  • Stéphane Fiquet au 02 32 34 26 72

Le prix de la soirée, repas compris, est de 28 € pour les adultes et de 12 € pour les enfants.

Ça va zouker à la soirée antillaise du samedi 3 octobre !

5.00 avg. rating (98% score) - 1 vote

Transport scolaire : des parents et des élus en colère

Transport scolaire : des parents et des élus en colèreLa décision du conseil communautaire de l’Intercom du Pays Brionnais de faire payer les familles ne passe pas auprès des parents de Berthouville. Aujourd’hui, ce sont les parents de Boisney, dont le maire n’est autre qu’Edmond Deshayes, vice-président de la compétence Transports scolaires, qui refusent de payer. Le souci de faire payer les parents contraste avec le peu de contrôle à la dépense sur la zone économique de Maison rouge. Deux poids, deux mesures ! Il est temps que cette communauté de communes retrouve le sens des priorités et affiche un véritable projet de territoire autour de nos familles et de notre jeunesse.

Cet interview a été réalisé le 21 juillet 2015 à Brionne.

5.00 avg. rating (98% score) - 1 vote

Le numérique dans nos écoles rurales

Le numérique dans nos écolesLe peu de matériel informatique installé dans nos écoles au cours des années 2000, à l’exception des postes utilisés par les enseignants, est devenu totalement obsolète. Or, dans la perspective de l’arrivée du Très Haut Débit d’ici 2 à 3 ans, le constat est que nous ne sommes pas prêts. L’année qui vient de s’écouler a été compliquée pour nos finances, du fait de la baisse des dotations. Il a fallu serrer nos budgets, prendre des mesures qui n’auront pas plu, comme celle concernant la baisse de la dotation pour les fournitures scolaires.

L’écueil d’une gestion en bon père de famille

Nous devons très rapidement repartir dans une logique de projets. Le fonctionnement de nos écoles n’est pas compatible avec une gestion de bon père de famille, comme horizon indépassable. Le budget d’une collectivité telle que le SIVOS EPBM n’est pas celui d’une famille de 4 personnes. Il nous faut investir au plus vite, si nous voulons que les écoles de Bosrobert, Saint-Eloi-de-Fourques et de Saint-Paul-de-Fourques restent attractives pour nos enfants et surtout pour les enseignants, tentés d’aller travailler dans des regroupements disposant de davantage de moyens. La qualité de vie que nous avons à vivre en milieu rural ne doit pas être la contrepartie d’une école au rabais. Le numérique, omniprésent dans nos vies personnelles et professionnelles, doit aussi faire partie intégrante des techniques utilisées par les équipes enseignantes pour mieux diffuser les savoirs, pour mieux valoriser les contenus et surtout pour permettre aux enfants de mieux apprendre. Les écoles en milieu rural ne peuvent pas être les oubliées du basculement généralisé dans l’ère numérique.

 

 

5.00 avg. rating (99% score) - 2 votes